“Benjamin Fondane: Rue Rollin, 6” – E.M. Cioran

O rosto mais sulcado, mais marcado que se possa imaginar, um rosto de rugas milenares, de modo algum paralisadas pois animadas pela aflição mais contagiante e mais explosiva. Não me cansava de contemplá-las. Jamais vira antes uma tal harmonia entre o parecer e o dizer, entre a fisionomia e a palavra. Para mim, é impossível… Continue lendo “Benjamin Fondane: Rue Rollin, 6” – E.M. Cioran

“Un traité du désespoir parfait” (Bernard Marchadier)

Catholica, no. 118, 2013 De tous les penseurs russes que les bolcheviques chassèrent d'URSS au début des années 1920, Léon Chestov (1866-1938), dont on a récemment réédité Athène et Jérusalem (Le Bruit du temps, 2011), est sans doute, avec Nicolas Berdiaev, le plus connu en France. À la différence de ce dernier, il fut en outre d’emblée… Continue lendo “Un traité du désespoir parfait” (Bernard Marchadier)

“Que veut Chestov ?” (Christian Mouze)

En Attendant NadeauLéon Chestov, Sur la balance de Job : Pérégrinations à travers les âmes. Trad. du russe par Boris de Schlœzer. Le Bruit du temps, 608 p., 34 € Que crie-t-il, avec tant d’insistance ? Que rejette-t-il, avec tant de force ? En lisant Chestov, qu’est-ce qui nous arrive ? Il empoigne et secoue. Il ne s’agit pas, pour Chestov, de… Continue lendo “Que veut Chestov ?” (Christian Mouze)

“Quand Léon Chestov bataillait contre les idées reçues dans une villa de Coppet” (Georges Nivat)

Le Temps, Suisse, 13 mai 2016 Un des plus fougueux penseurs russes du XXe siècle fête son 150e anniversaire. Il n’a cessé de convoquer et défier le monde des idées, luttant contre tous, rajeunissant le monde La villa était à un bon kilomètre du bourg, au bord du lac, esseulée, toute simple, avec une terrasse à colonnes, comme… Continue lendo “Quand Léon Chestov bataillait contre les idées reçues dans une villa de Coppet” (Georges Nivat)