“Cioran, le passé récomposé” (Gilles Martin-Chauffier)

Paris Match, 31/07/2019 En choisissant d'écrire en français et en s'installant en plein Quartier latin, le philosophe né en Roumanie s'est absout de ses prises de positions pro-fascistes d'avant guerre. Avec la bénédiction d'une intelligentsia parisienne pourtant volontiers sourcilleuse.  C’était un provocateur. Il trouvait que les Européens blancs méritaient de plus en plus le nom… Continue lendo “Cioran, le passé récomposé” (Gilles Martin-Chauffier)